Comment mieux vivre ses menstruations ?

Petit rappel : c’est quoi les menstruations ?

Les règles, également appelées menstruations, désignent les écoulements de sang périodiques au niveau de l’appareil génital féminin.

Les premières règles apparaissent en moyenne vers l’âge de 13 ans, et s’arrêtent au moment de la ménopause, généralement entre 40 et 55 ans.

L’appareil reproducteur de la femme génère chaque mois, à l’intérieur de l’utérus, une couche de muqueuse superficielle où viendra s’accrocher l’ovule fécondé, et où grandira le fœtus.

Au terme de chaque cycle d’ovulation, si l’ovule n’a pas été fécondé, l’utérus expulse la muqueuse destinée à accueillir l’embryon.

Cette muqueuse, appelée endomètre, est donc évacuée par le vagin sous forme d’écoulement sanguin, les fameuses menstruations. Cet écoulement dure en général de 3 à 7 jours selon les individus.

Quelles sont les différentes phases du cycle ?

Le cycle menstruel féminin dure en moyenne entre 28 et 35 jours. Il débute le premier jour des menstruations, et se termine le premier jour des menstruations suivantes. Ce cycle se divise en 4 étapes différentes et successives :

  • La phase folliculaire : la production d’œstrogènes (l’une des hormones sexuelles) est en augmentation. Peu avant l’ovulation, une muqueuse appelée endomètre vient se former sur les parois utérines. C’est cette muqueuse qui est censée accueillir le fœtus en cas de grossesse.
  • L’ovulation : dans les ovaires, l’un des ovules est arrivé à maturité. Il quitte alors son ovaire, et se déplace dans l’une des trompes de Fallope, en direction de l’utérus.
  • La phase progestative : le pic de la production de progestérone (autre hormone sexuelle) est atteint, l’endomètre (muqueuse utérine) a atteint son épaisseur maximale, et l’utérus se prépare à recevoir l’ovule fécondé.
  • Les menstruations : En l’absence de fécondation, la muqueuse se détache progressivement des parois. Ce phénomène est provoqué par un muscle peu connu : le myomètre. Situé sous l’endomètre, il se contracte pour provoquer son détachement et l’écoulement des règles.
    Ce processus est influencé par la libération de substances hormonales appelées prostaglandines, qui sont à l’origine de la douleur et de l’inflammation.

Quels sont les symptômes des règles douloureuses ?

Les règles douloureuses, dont le terme médical est dysménorrhées primaires, correspondent à la gêne que l’on peut ressentir un jour ou deux avant le début de des règles, qui se poursuit souvent dans les premiers jours de des règles.

Les symptômes des règles douloureuses incluent des douleurs dans le bas de l’abdomen, dans le bas du dos et même dans le haut des cuisses un jour ou deux avant le début de des règles.

Les douleurs durent en général entre 2 à 4 jours : elles commencent avec les saignements et sont maximales lorsque le saignement est le plus important. Elles peuvent être déjà ressenties un peu avant les règles et parfois se prolonger un peu après elles. Elles sont cycliques et reviennent à chaque menstruation.

Les principaux symptômes sont :

  • De violentes crampes dans le bas du ventre dès le premier jour des règles,
  • Une sensation de fatigue,
  • Une sensation de malaise,
  • Une transpiration intense,
  • De la diarrhée,
  • Des maux de tête
  • Des nausées et/ou vomissements.

La dysménorrhée secondaire survenient plus tard, à l’âge adulte, chez une femme qui, jusque-là, avait des règles peu ou pas douloureuses. Les douleurs peuvent être accompagnées par d’autres symptômes (saignements entre les règles, règles anormalement abondantes, douleurs lors des rapports sexuels, etc.)

Et peut être liée à une maladie, comme :

Quels indispensables pour mieux vivre ses menstruations ?

La culotte menstruelle

Pour moi, rien de mieux que la culotte menstruelle. Je me sens protégée et je suis « au sec » nuit et jour avec. Pas de substance chimique en contact avec va vulve.

J’utilise celle de chez Slowen, le modèle Slip-Slap Evolution, version taille haute. Cette culotte est en coton bio, et sa dentelle contient du upcyclée et du bambou.

Elle est super confortable et féminine grâce à sa dentelle. Sincèrement, on dirait pas une culotte menstruelle.

Et le GROS PLUS est le Slip-Slap, une gamme de culottes menstruelles hybrides dans lesquels tu peux insérer des pads (ou inserts) fournis avec la culotte, pour multiplier l’absorption de la culotte. En gros ça ressemble à des serviettes hygiéniques que tu inserts dans ta culotte et tu peux la changer au cours de la journée, ce qui est top quand tu as un flux abondant 😉

Ce système est unique en France ! Je suis tombée amoureuse du concept.

La bouillotte

La chaleur a un effet vasodilatateur et anti-inflammatoire qui soulage efficacement.

Applique une bouillotte ou un coussin chaud sur le bas de ton ventre ou de ton dos.

Prendre un bain chaud peut aussi avoir un effet apaisant. De la même façon, les bains et douches chaudes peuvent avoir un effet apaisant.

Les huiles essentielles

Le premier réflexe est de poser 1 goutte d’huile essentielle d’estragon sous la langue et dilue 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale en massage sur le bas-ventre. À renouveler toutes les heures jusqu’à amélioration.

Tu peux aussi confectionner une tambouille plus complète à base de :

  • 5 gouttes d’huile essentielle d’estragon
  • 5 gouttes d’huile essentielle de lentisque pistachier
  • 1 cuillère à café d’huile d’arnica.

Applique ce mélange 2 fois par jour, en massant ton abdomen, pendant 3 jours, avant et pendant les douleurs menstruelles.

Des tisanes de plantes

L’achillée millefeuille

L’achillée millefeuille contient des flavonoïdes aux propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires qui vont venir apaiser les crampes et les maux de ventre liés aux menstruations.

Ce sont les sommités fleuries qui sont consommées à raison d’une cuillère à café dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes du 1er jour au dernier jour des règles.

Les feuilles de framboisier

Les feuilles de framboisier contiennent des flavonoïdes qui possèdent des propriétés antispasmodiques et toniques.

Elles permettent donc de lutter contre les crampes et les spasmes dus aux contractions de l’utérus pendant les règles.

Elles se consomment en infusion à raison d’1 à 2 cuillères à café de feuilles séchées de framboisier dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes.

Un sport doux

Comme la marche, du vélo, du yoga, des étirements, car l’activité physique apaise les crampes abdominales des règles.

Sources :

Pourquoi les règles sont-elles douloureuses ?

Menstruations : quelle est l’origine des règles ?

Quels sont les symptômes des règles douloureuses ?

La survenue de douleurs lors des règles

Règles douloureuses : comment faire pour les soulager ?

10 remèdes naturels contre les règles douloureuses

Ma bibles des huiles essentielles – Danièle Festy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *